Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
Formulaire de contac
LIVRE D'OR
PLAN DU SITE
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 
 

 

(vous êtes page 1)  cliquez ici pour aller page 2

 

 Pour illustrer la vie au CAMP d' IDRON nous avons largement dépeint l' engagement généreux de l' Appelé Volontaire Parachutiste , nous avons de nombreuses fois évoqué le role des Sous Officiers , ceux qui "portaient la musette" , entretenaient et transmettaient la tradition des Compagnies .
 
Nous nous proposons , dans le cadre de la 3° compagnie , celle qui nous est le plus familière ,de compléter ces témoignages par un "gros plan" sur un Capitaine qui a incontestablement imprimé sa marque à la 3°Compagnie :Le Capitaine JEAN BERNARD PINATEL .
             Dans les années 70 , à l' heure ou les souvenirs s' égrènent , ou la tradition orale se transmet , il n' était pas un repas de cohésion , une veillée ,un  pot sans que les anciens ne parlent "du temps de PINATEL "
 
 
Décembre 1962 .Le 1° R.C.P. vient d' arriver à PAU , il défile Boulevard des Pyrénées .Premier des Chefs de Sections à gauche le Lieutenant J.B. PINATEL .
              jeune vétéran de la toute proche Guerre d' ALGÉRIE il porte la Croix de la Valeur Militaire avec citations . Il a été blessé au combat dans les rangs du très glorieux 7° Régiment de Tirailleurs Algériens .Coïncidence , fantaisie du destin , la devise du 7° R.T.A. :"La VICTOIRE ou la MORT " est également celle de son nouveau Régiment le 1° R.C.P.Les parachutistes sont encore revêtus de leur tenue camouflée de la Guerre d' ALGÉRIE .C' était l' époque ou l' on portait la cravate troupe de nuance sable et ou les officiers chaussaient les gants de cuir fauve , pour les défilés .
 
 Ce que beaucoup ignoraient c' est qu' avant de commander la 3° Compagnie le Lieutenant J.B. PINATEL avait été chef de Section au Régiment . C'était un expert en guérilla et contre guérilla , ce que l' on nommait alors le COMBAT COMMANDO .Au retour de la Guerre d' ALGÉRIE, en pleine GUERRE FROIDE  , l' Armée Française entame une profonde reconversion .Elle se dote progressivement d' un corps blindé mécanisé cependant qu'elle transforme ses régiments d' Infanterie , non protégés par le blindage ,en unités dites commando , aptes à mener un combat de guérilla contre un éventuel envahisseur qui n' aurait pas été dissuadé par notre toute nouvelle Force de Frappe  ou détruit par notre Corps de Bataille naissant ......Les parachutistes vont exceller dans ce type d' engagement ou leurs qualités physiques et morales font merveille
 
 Championnats de FRANCE de Parachutisme à AVIGNON ( Centre National de Parachutisme) en 1963  Le Lieutenant J.B. PINATEL est un sportif accompli .Il croit aux vertus d' un entraînement physique très poussé .citant volontiers Pierre de COUBERTIN " ..l' athlète moderne exalte sa Patrie ,son Drapeau.
 
Au cours d'un exercice survie (novembre 1963 ) dans les LANDES .Concernant cet exercice je cite le Général J.B. PINATEL "Cet exercice  était destiné à définir le contenu d' une trousse de survie. Parachutés de nuit au sud d' HAGETMAU nous avons du survivre sans nourriture pendant dix jours ( nous mangions uniquement des champignons et des épis de maïs qui n' avaient pas été ramassés)  tout en accomplissant des missions de combat jusqu' à l' exfiltration  finale par sous marin à MOLIETS PLAGE .Au retour nous avons subi un contrôle sanguin pour quantifier les déficiences en sels et vitamines et en déduire la composition la future trousse de survie .Nous avons perdu en moyenne six kilos en dix jours et pour certains jusqu' à  neuf kilos ."
Notez la capuche de la la tenue dite VA 2 ( pour vert armée d'utilisation quotidienne par opposition à la tenue n° 1 de parade ) Peu à peu l' usage de la capuche se perdra totalement , d' autant plus qu' elle sera utilisée comme couvre casque !!  L' emploi sur le terrain des casquettes de type Bigeard n' est pas encore généralisé au Régiment .
 
 Comme tenue de son expérience le Lieutenant J.B. PINATEL reçut la mission de former des élèves gradés ou des élèves sous officiers .Il se vit aussi confier des missions particulières comme cette expérimentation tactique en situation de survie .
Des études avaient mis en évidence le nombre de coupures humides qu'une troupe était susceptible de rencontrer dans sa progression,par carré de 10 kilomètres , il était vital que la liberté d' action des commandos ne soit pas entravée par ces nombreux cours d' eau .Aussi une instruction technique et un entraînement régulier étaient ils dispensés pour aguerrir les commandos à tous les modes de franchissement .
Ici un Peloton met en oeuvre une technique de lancement de passerelle sur une rivière .Le Lieutenant J.B. PINATEL encourage de la voix et du geste le parachutiste pontonnier un peu équilibriste .Notez que pour ce type d' instruction les parachutistes sont revêtus de treillis " de piste"que l' on disait : modèle 47  pour économiser les tenues à pressions
 Quand la rivière est trop large et que l' on ne dispose pas de bateaux il faut bien se résoudre à se mouiller .La toile de tente trapézoïdale  peut se muer en un  flotteur temporaire tout à fait acceptable , pour peu qu'on la remplisse de branchages, de végétaux divers ou même de musettes ou de sacs à dos .Une toile de tente supporte aisément un homme couché qui pagaie avec ses mains ou ses éléments de gamelle individuelle .Ici nos trois parachutistes traversent le gave avec un radeau fait à partir de leurs musettes et permettant de maintenir leurs armes au sec . On reconnaît trois fusils Mas 49 / 56 et un fusil Mas 49 destiné au tir des grenades à fusil .Pour des raisons de sécurité une main courante a été installée qui permet l' organisation d'un va et vient .
Toujours sur le Gave de PAU ce radeau de fortune permet le transport d' un non nageur ou d' un blessé .Un ceinturon de toile fait office de mousqueton pour relier le radeau au cordage de sécurité .
 
                    Après quatre années d' études, le Capitaine J.B. PINATEL ,Breveté Technique Physique Nucléaire  ,revient au 1° R.C.P.pour y effectuer sur sa demande son temps de Commandement
 
 
Le 14 Juillet 1969 le Régiment défile à PAU .Derrière le Colonel ROUQUETTE chef de Corps , le Drapeau porté par le Lieutenant BROSSARD-RUFFEY à sa droite le sergent Chef Jack  BRIERE  à sa gauche le S/C BERTOLETTI .( tous trois de la 2° Compagnie )
Le Capitaine J.B. PINATEL en tète de la 3 ° Compagnie dont il a pris  le commandement à la mi-Juin. En 1969 les tenues Satin 300 ont remplacé les tenues à pressions , spécifiques aux parachutistes .C' est l' avènement de la bande patronymique velcro blanche .Le Régiment ne porte pas encore les galons de combat en tenue de défilé .Les officiers et sous officiers supérieurs se présentent avec leurs galons métalliques sur les épaules .Personne ne porte les épaulettes avec le charognard , ni les passants de compagnie , ni les foulards de reconnaissance .C' est l' époque de la standardisation ....du gommage des particularismes .
 
Dans le bureau du Capitaine , en face de lui , le tableau d' Honneur de NOIR en ALGERIE, le vieux Fanion de la 3°, une maxime :" Ce n' est pas le brevet qui fait le parachutiste mais l' esprit !!" Au dela de toute considèration morale il existera toujours dans les Troupes Aéroportées une sorte de malaise vis à vis de ceux qui portaient le Brevet de Parachutiste sans n' avoir jamais servi dans les TAP .
Dans son dos , au dessus de son bureau le Capitaine J.B. PINATEL fera inscrire en grosses lettres de bois pyrogravé " Il n' est pas de situation si complexe soit elle qui justifie l' inaction du chef" Cette phrase avait été prononcée par STALINE lors du procès des généraux russes relevés de leur commandement à l' issue de l'offensive Allemande de 1941.
Cette phrase était annonciatrice pour la Compagnie d' un rythme d' activités élevé et d' un engagement de tous les instants du nouveau patron de NOIR .
 
 
 
.Les permissions d' été n' ont pas du être trop longues ...à l' époque nous étions plus près des 50 heures par semaine  que des 35 et les congés d' été plus proches de 2 semaines que de 4 ..... Toujours est il que du 5 au 21 août 1969 la Compagnie part en NOMADISATION  C'est la que va se jouer le temps de Commandement du Capitaine J.B. PINATEL .C' est cet exercice qui lui vaudra sa renommée au Régiment ainsi que l' attachement inconditionnel des  NOIRS , cadres et appelés volontaires parachutistes .Une sorte de prise en mains réussie .
 
 Ce tableau nous apprend que 5 Officiers 19 Sous Officiers et 137 Parachutistes ont participé à la Nomadisation . Si l' on ajoute une petite vingtaine de Noirs restés indisponibles pour différentes raisons , on obtient un bel effectif .De quoi rendre rêveurs les Capitaines des années 70 au CAMP d' IDRON après la perte de nos quatrièmes sections pour la re création de GRIS .
Ce message alerte les autorités territoriales sur les activités de la 3° compagnie
 En fait la Compagnie effectuera du combat , de la vie en base et des déplacement "en ambiance commando" sur un terrain difficile .
            
 
 Le Capitaine J.B. PINATEL annonce aux Noirs ce qui les attend ."Ce sera dur" A l' arrivée il y aura quelques "réglages de feuillures" et des mutations internes ou hors de la compagnie .
Sur parchemin l' itinéraire général de la manoeuvre .
mardi 5 Août déplacement à pied , par sections PERPIGNAN - THUIR
mercredi 6 Août déplacement à pied, par groupes THUIR SAINT MARSAL
jeudi 7Aout à Mardi 12 Août vie en base ,combat commando jour et nuit
mercredi 13 jeudi 14 Août déplacements et nouveaux objectifs
jeudi 15 vendredi 16 août raid ROC de FRANCE COLLIOURE
 Carte des activités commando du 7au 12 Août .Collaborateur, partisan, régulier ...le vocabulaire est celui de la GUERRE d' ALGÉRIE dont les enseignements sont transposés dans cet hypothétique affrontement  avec un Ennemi Rouge basique qui  aurait envahi le territoire national .
 
 Entre THUIR et SAINT MARSAL La Compagnie marche en direction de ses cantonnements .en tète le Capitaine ,suivi de son adjoint le Lieutenant PRIVAT, du radio , fanion NOIR au bout de l' antenne du C 10 .puis du lieutenant DE FUENTES chef de NOIR 1 Quelques bâtons apparaissent ...réflexe des marcheurs de tous temps .


 

 
 La Compagnie chemine dans des paysages grandioses. Mais avec des étapes de 30 kilomètres par jour , en terrain difficile ,les marcheurs ne profitent pas vraiment du paysage .Notons que  le port de la casquette vert armée de type BIGEARD n' est pas encore en usage courant .
 Infiltration des Sections entre ROC de FRANCE et LAS ILLAS . Le tireur LRAC de 73 m/m sans bouclier .Ce dernier était démonté pour donner à cette arme périmée l' aspect d' un LRAC de type plus moderne .( LRAC de 81m/m ) Canne en main le sergent chef SEGURA , adjoint de l' adjudant GAOER  ( dit familièrement TONTON ) il avait pris l' habitude , en ALGÉRIE de crapahuter pieds nus dans ses rangers ..on disait qu'il mettait un peu d' huile d' arme sur ses pieds pour éviter les ampoules .Une section de la Compagnie a toujours été commandée par un Sous Officier .(GOAER ,MORLANG,GERAUD,BOURGUIGNON se sont succédés à Noir 2 )
Petite pause de la commandement à l' abri d' un rocher ensoleillé
 


 

 Les pieds faisant l' objet de soins attentifs de la part du fantassin ...il faut s' arrêter régulièrement pour changer de chaussettes ou soigner les ampoules .
Parfois un orage éclate ..tout le monde est trempé ..mais la progression n' est pas interrompue .Éclatement par groupes dans la région de LAS ILLAS .
Ici le Groupe de Commandement Para CAU,Cal TORNAY,C/C GUEGOU ,Capitaine PINATEL ,Lt PRIVAT .( de gauche à droite) L' habitude se prendra à la 3° de toujours porter le Brevet en tenue de combat .


 

 Le P.C. de la Compagnie constituant une Base Soutien est installé aux lisières de Saint MARSAL .Les couleurs sont montées tous les matins .En dessous du Drapeau Français , la flamme régimentaire Bleu et Jaune , puis la flamme Compagnie Noir ;Une dalle au pied du mat a été décorée de la devise de la 3° JE VEUX JE PEUX .Cette dalle sera ramenée au CAMP d' IDRON et déposée devant le bâtiment PC de la Compagnie .L' inscription avait pratiquement disparu à la fin des années 70 .Notez le Présentez Armes des PM (mat 49 ),avec déplacement du bras gauche , l' arme n' étant pas ramenée contre la poitrine .
Lors de la halte à l' église de CAIKAS le Lt PRIVAT arrose le Sergent COMBAT sous le regard amusé du Caporal INKI ( à droite) Ce dernier très élégant , en tenue de combat  porte au ceinturon : sacoches porte chargeurs , porte grenades à trois compartiments, poignard . Sa tenue de saut à pression est ornée de la bande patronymique , du Brevet ainsi que ses galons de Caporal sur chaque manche .INKI quittera la Compagnie en 1972 .
          
 

 

Coupure du journal local qui relate le séjour de la 3° à Saint MARSAL .

 


 

 
 Le Capitaine J.B. PINATEL explique la manoeuvre à son adjoint le Lt PRIVAT et au Sergent BIHET sur le site du relais radio de LA CHAPELLE Sainte ANNE .Aussitôt le Lt PIVAT retransmet les ordres aux Sections .


 

 
 Le Capitaine montre à Noir 0  le chemin à parcourir , les lignes de crête à franchir , avant de parvenir en vue de l' objectif final  .
 Enfin dans le lointain COLLIOURE !!    parait à portée de main  au delà des vignobles,sur l' horizon bleuté. LA plage , les jolies filles , les dégagements en ville ont été gagnés "à la semelle des rangers " Cette photo semble proclamer aux NOIRS "La ville est à nous " !!


                                                                 
     cliquez ici pour aller à la page 2
 

 

   www.1rcp.fr

 

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr