Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
Formulaire de contac
LIVRE D'OR
PLAN DU SITE
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 

                                           Volontaire Parachutiste au 1er RCP

 

( vous êtes page 1 )  ► cliquez ici pour aller à la page 2

 

 J'apprends avec plaisir que de nombreux Anciens , n'ayant jamais servi à la 3° Compagnie du 1° R.C.P , se sentent concernés par les différentes pages de " Appelé Volontaire Parachutiste à la 3° Compagnie "

Comme disait un Ami il y a peu " Rien ne ressemble plus à un Parachutiste qu'un autre Parachutiste "  Je sais que la 1° , la 2° , la 4° vivaient la même vie que la 3°......... par conséquent ce qui est écrit pour les Noirs vaut pour les autres et si certains parmi les Verts, les Rouges , les Gris se reconnaissent dans ces pages consacrés aux Noirs, c'est bien naturel et j'en suis très heureux.

Je témoigne simplement des Noirs parce que l'on ne parle bien que de ce que l'on connaît....... et je crois bien connaitre les Noirs des années 70.... pour avoir fait un sacré bout de piste avec eux. - 


 
 
       
                  - APPELÉ VOLONTAIRE PARACHUTISTE A LA 3° COMPAGNIE  - 
 
                                 RECRUTEMENT
           L'essentiel de nos volontaires provenait des bassins de recrutement implantés dans les régions à fort peuplement. Donc une majorité de citadins issus des grandes agglomérations, en contrepartie , relativement peu de ruraux.
Le recrutement se faisait principalement par le "bouche à oreille".Le père, l'oncle avaient fait la GUERRE d' ALGÉRIE dans les paras. Le frère , un parent , un copain de travail avaient été parachutistes .
Tous avaient raconté leur service, suscitant ainsi une vocation et générant un nouveau candidat à la PRÉPARATION MILITAIRE PARACHUTISTE ( la P.M. Para) .
D'autres séduits par les avantages présentés lors de leur passage au CENTRE de SÉLECTION (les fameux trois jours ) se déterminaient alors à nous rejoindre .
 
          Dans les années 70 , le SERVICE MILITAIRE étant devenu nettement inégalitaire , nos volontaires n'étaient plus le reflet exact de la nation, car ils étaient issus, pour la majorité , des strates les plus modestes de la population .
J'ai constaté que tous aspiraient à sauter en parachute , à mener une vie sportive , à partir outre mer , à vivre une aventure , à se dépasser .......Tout cela et bien d' autres choses, ils allaient le trouver en parcourant avec nous, un bout de piste,derrière le FANION de la 3 , frappé de notre devise : JE VEUX  JE PEUX .
             
 L'avers du FANION aux éléphants du LAOS et la devise .JE VEUX JE PEUX....tout un programme .
 
                              LA 11° DIVISION PARACHUTISTE ET LA P.M. PARA .
           
               La 11°D.P. des années 70 était composée d' engagés et d' appelés qui avaient en commun le fait d' être VOLONTAIRES .
Le général CAILLAUD , apôtre de la cause parachutiste , avait développé le principe du recrutement des APPELES VOLONTAIRES , par le canal de la Préparation Militaire Parachutiste. Ce concept destiné à assurer à la Division la quasi totalité de sa relève annuelle, présentait en gros les avantages suivants :
 - Fourniture aux régiments, de contingents motivés, plus rapidement utilisables.
 - Diminution de l'érosion due aux "refus de saut"
 - Désengorgement du calendrier des stages de l'E.T.A.P. avec pour conséquence des économies budgétaires manifestes .
 
          C'est dans ce contexte que nous allons suivre la trace d' un APPELÉ VOLONTAIRE PARACHUTISTE à la 3° COMPAGNIE dans les années 70            
 
 
l'insigne de la 11° D.P , symbiose des insignes des 25° D.P ,  10° D.P , 11° D.L.I , en reprend les symboles.

le cadre vert évoque le 2° R.E.P , l'amarante la couleur de nos bérets , l'ancre les Troupes de Marine, les flots l'aptitude à la projection au delà des mers, l'aigle , le ciel bleu et le parachute notre spécificité à combattre à partir de la troisième dimension.

 
LA PORTE DE L'AVENTURE :
 
 
"Les cadres de la P.M. PARA étaient les ambassadeurs et les recruteurs de la 11° Division Parachutiste - .Ils portaient , notamment sur leur combinaison de saut cet insigne , combinant l' évocation nationale de leur mission et le Brevet qu'ils attribuaient ."
 
l'aventure prend corps en avril, lors des vacances de Pâques, pendant la campagne de sauts pour l'obtention du Brevet de Parachutiste Prémilitaire. véritable antichambre de la 11° D.P , la P.M Para tient plus du mouvement de jeunesse que du corps de troupe. l'accent y est mis sur l'aspect sportif du saut , l'esprit de cohésion, le volontariat. une sélection décisive y est faite entre les volontaires qui franchissent la porte et les autres : les dégonflés.
 
                                Ci-dessus, le Brevet de Parachutiste Prémilitaire. 
 
Fier de son Brevet notre jeune volontaire rentre chez lui , il sait marcher au pas, il connait certains de nos chants , donc ayant une petite expérience de la vie Militaire il est confiant en l'avenir .  dans sa tête il est déjà  Para !.

la réception de sa feuille de route , l'invitant à se présenter à Pau pour y être incorporé au 1er R.C.P , début octobre , ne l'inquiète pas trop.   il a quatre Sauts , parfois même un peu plus....  

 
 
 
 
                    Embarquement des Prémilitaires dans le Nord Atlas
 
 
                   Photographiés sous voile par un Prémilitaire : un copain et la Zone de Saut. 
 
L'incorporation :  Octobre 

De déflation en déflation ,les effectifs du Groupement d' Instruction ont fondu . Après différentes modalités de transition , les compagnies de combat incorporent directement leurs recrues . Cette option était d' ailleurs réclamée avec insistance par les capitaines,  depuis l'instauration du principe d' attribution d' un contingent unique par compagnie . La 3 ° incorpore majoritairement le contingent 10 .

   
 
 
    
  Quand le contingent 10 arrive , il fait encore très beau  et notre volontaire est surpris par cette atmosphère de vacances prolongées .
   
 
 
    Les couleurs d' automne enflamment le CAMP d' IDRON aux allées bordées de chênes d' Amérique . . 
Répartis en sticks de 10, les recrues sillonnent le camp, au pas de gymnastique ,pour satisfaire, en trois jours , aux formalités d' incorporation .
Coiffeur ,visite médicale ,perception du paquetage ,renseignements administratifs , assistante sociale,officier orienteur sont les principaux points de passage obligé .
  
 
 
 Chaque recrue reçoit un livret de présentation du 1°R.C.P. avec le mot d' accueil du Colonel .Ici , le Colonel Noël CHAZARAIN .
 Les temps morts sont mis à profit pour débuter l'instruction individuelle:marche au pas , salut, se présenter ,et pour se familiariser avc la topographie du camp. 
 
                    La FORMATION ÉLÉMENTAIRE TOUTES ARMES (F.E.T.T.A.)
 
Le CAMP d' IDRON , de plus en plus enclavé entre la nationale PAU - TARBES , l'expansion urbaine d' IDRON , le camp de GER n'étant plus sous la responsabilité du 1°R.C.P.,les" classes" ,comme disent nos parachutistes , se dérouleront sur le site des HAUTS de BOSDAROS .En effet dans ce secteur vallonné des pre-Pyrénées, la 3 a obtenu les agriculteurs locaux , la mise à sa disposition de quatre petites fermes abandonnées . 
 

 
 
La Ferme de Noir 0
 
            

: Derrière un groupe de recrues Ferme de NOIR 2

Transportée par camions le lundi après midi, rentrant à pied - 20 à 25 kilomètres selon l'itinéraire choisi - le jeudi ou le vendredi dans la nuit, la compagnie y trouvera un site idéal pour dispenser son instruction de base décentralisée au niveau des sections .
 
 
 
Pause de midi pour Noir 1
 
 
Le Para Avignon plie bagages devant la Ferme de Noir 1
 
NOVEMBRE :  LE BREVET.  Avant la fin du deuxième mois, toute la 3 sera Brevetée Parachutiste.
 
 
                                                        le Prestigieux Brevet Parachutiste.
 
 
                                                Le Diplôme du Para Eric Maziarz
 
                                L'École des troupes Aéroportées (E.T.A.P.)propose deux types de stages , l'un court destiné aux prémilitaires (B.T.P.M2) pour compléter leur brevet prémilitaire par 2 ou 3 sauts ,l'autre plus long, déstiné aux non prémilitaires ( non B.T.P.M2)  qui effectuerons 5 à 6 sauts .
 
 
                            
                                        Passage à la Tour d' Arrivée .La célèbre Tour de Départ n'est plus utilisée .Les B.T.P.M2 ayant déjà sauté son emploi ne se justifie plus .A ceux qui estimeraient que c'était la une erreur, je répondrai que le comportement de nos parachutistes lors des stages dits commando, prouve qu'ils auraient sans aucun doute surmonté cette épreuve .
Un pré stage organisé à la compagnie motivera les éventuels hésitants et nous ne connaitrons pas de cas de "refus de saut " chez nos non B.T.P.M2 .
 
Afin de conserver le souvenir de leur premier Saut Militaire, les jeunes Volontaires se font photographier .
 
 
- soit au CAMP d'IDRON , équipés d'un jeu de Parachutes d'instruction , par un photographe professionnel dans une pose avantageuse, béret rouge en tête. - c'est ici le cas du Parachutiste J.L.H. aux abords de la 1° Compagnie.
 
 
- soit " in situ " sur l'aire d'embarquement de PAU - UZEIN , en déjouant pendant quelques secondes la vigilance des Moniteurs. la pose martiale est bien caractéristique de ce type de cliché personnel qu'une petite fiancée conservera précieusement. - le Nord Atlas que l'on voit en arrière plan n'était presque plus utilisé pour les Sauts de Brevet des années 70.

 
 
                                Le Para Avignon a pris ce cliché lors d'un de ses sauts de Brevet
 
 
Le moment tant attendu est arrivé :   Remise de Brevets à la nouvelle Promotion de Sauts.  Pour une raison obscure , à cette occasion , les Moniteurs incurvaient légèrement les ailes du Brevet pour le " dépuceler " ! ! !

 
 
Sur l'axe central de l' E.T.A.P. sous le regard critique des Moniteurs le Lieutenant R. Ferron présente superbement les nouveaux Brevetés de la 3.    Ils chantent pour la première fois , officiellement , notre chant  " LES ANCIENS ONT SOUFFERT SUR LA PISTE ! ! !
 
 
Un Stick de la 73 / 04  pose pour la postérité , avant d'aller selon l'usage , au foyer de l' E.T.A.P. offrir un pot à leur Moniteur , le Lieutenant G. de Badts, pour le remercier de les avoir conduits jusqu'au Brevet.
 
Remise des Fourragères et Présentation au Drapeau du 1er R.C.P. 

A la fin de la F.E.T.T.A. et après un contrôle des connaissances acquises et des capacités physiques - souvent sous forme d'un rallye  - les recrues sont jugés aptes à prendre leur place dans les rangs des Compagnies .  Cette aptitude est reconnue par la remise des Fourragères  :  l'une lors du deuxième conflit mondial en Alsace et dans les Vosges, l'autre lors de la guerre d'Indochine .   Ensuite les recrues sont présentées au Drapeau du 1er R.C.P. qui porte les inscriptions Vosges 1944, Colmar 1945, Indochine 1947-1950-1953-1954, auxquelles vient de s'ajouter l'Algérie 1954-1962.

Généralement le Colonel fait un rappel historique et explique la symbolique des Fourragères avant que les Autorités ne les remettent.  ,  ensuite il procéde de même pour le Drapeau avant de faire défiler le Drapeau sur le front des Troupes qui lui rendent les Honneurs.

Au rythme de une tous les deux mois , toutes les localités proches de Pau  accueilleront , à tour de rôle , les Cérémonies de remise de Fourragères et de présentation au Drapeau du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes..   


 
 
                                          Fourragères de la 76 / 10 à Soumoulou

 
 
                 - Menu du Repas -

 
 
Le Drapeau porté par le Lieutenant Cruvelhier encadré des Sergents Maurat et Alliotti passe sur le front des Noirs qui rendent les Honneurs. 
 
 
                 - Défilé des Noirs derrière le Drapeau du 1er R.C.P -

 
 
                                        - Fourragères de la 77 / 10 à Lembeye -

 
 
                                   - Menu du Repas -

 
 
                   - Le Colonel Noël Chazarain passe la 3 en revue à Lembeye -
 
 
          - Fourragères à Morlaas en 1972 ou 1973 : Noir 4 , Porte-Fanion Sergent-Chef C.Geraud.  Lieutenant G.de Badts, Lieutenant M. de Fritsch..
Pour le Contingent 75/10 , je crois, le Colonel Noël Chazarain nous avait confié le Drapeau et de nuit à la 3 au cours d'un spectacle son et lumière nous avions remis les Fourragères et présenté les recrues au Drapeau 
 
 
          - le Drapeau gardé par le Sergent Chef Bille et le Sergent Alliotti -
 
 
                            - Le Fanion de Tradition de la 3 -
 
 
                    - Le Fanion Règlementaire de la 3 -
 
 
                                        - Au bout d'une lance , le Fanion Capitaine de la 3 -
 
 
                             - Remise nocturne des Fourragères par le Capitaine G.de Badts -

 

 

                                                                                                                                                                                                   

   www.1rcp.fr

                                                                                                        ► cliquez ici pour aller à la page 2 

 

 

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr